Examens gynécologiques

L'UEG dispose des ressources humaines et des équipements les plus innovants pour effectuer des bilans gynécologiques périodiques, ainsi que le diagnostic et le traitement des pathologies gynécologiques et mammaires, qu'elles soient bénignes ou malignes.

À quoi servent les examens gynécologiques?

Les examens gynécologiques sont très importants pour prendre soin de votre santé reproductive et prévenir les problèmes futurs. Leur but est de prévenir et de diagnostiquer précocement un large éventail de maladies. Des contrôles réguliers sont fortement recommandés. Ces bilans doivent être adaptés à l'âge de chaque femme car de l'adolescence jusqu'à la fin de l'âge de la procréation, le corps de la femme et ses besoins changent.

Les examens gynécologiques doivent être initiés à quel moment:

  • Vous commencez à avoir des relations sexuelles.

  • Vous voulez être conscient de la normalité et du bon fonctionnement de l'appareil reproducteur féminin.

  • Le cycle menstruel est altéré.


S'il y a une activité sexuelle régulière et/ou si un traitement contraceptif est suivi, il est recommandé que la périodicité des révisions soit annuelle.

Les examens gynécologiques ne doivent jamais être interrompus, bien qu'à la fin de l'âge de la reproduction, et surtout après 60 ans, ils puissent être espacés dans le temps (tant qu'aucune pathologie ne s'y oppose).

En quoi consiste un examen gynécologique?

Le contenu du bilan de santé peut varier en fonction de l'âge, de la parité, des pathologies associées ou des résultats des bilans précédents.
Ce qui restera constant sera:

  • La mise à jour des antécédents médicaux du patient

  • L’examen gynécologique et l’examen des seins

L'UEG dispose des technologies et des procédures les plus innovantes applicables à la prévention et au diagnostic précoce de nombreuses maladies.

En outre, lors de l'examen, le professionnel peut profiter de l'occasion pour conseiller la patiente sur sa planification familiale, en tenant compte de ses souhaits et de sa situation. C'est également un bon moment pour évaluer le risque de contracter des maladies sexuellement transmissibles et pour évaluer les différents systèmes de prévention.